Alexandre

Dumas

Les Trois Mousquetaires

The Three Musketeers

Translated by William Robson
Alignment and Amendments © Doppeltext 2012

TITLE PAGE

PRÉFACE

CHAPITRE PREMIER — LES TROIS PRÉSENTS DE M. D’ARTAGNAN PÈRE

CHAPITRE II — L’ANTICHAMBRE DE M. DE TRÉVILLE

CHAPITRE III — L’AUDIENCE

CHAPITRE IV — L’ÉPAULE D’ATHOS, LE BAUDRIER DE PORTHOS ET LE MOUCHOIR D’ARAMIS

CHAPITRE V — LES MOUSQUETAIRES DU ROI ET LES GARDES DE M. LE CARDINAL

CHAPITRE VI — SA MAJESTÉ LE ROI LOUIS TREIZIÈME

CHAPITRE VII — L’INTÉRIEUR DES MOUSQUETAIRES

CHAPITRE VIII — UNE INTRIGUE DE CŒUR

CHAPITRE IX — D’ARTAGNAN SE DESSINE

CHAPITRE X — UNE SOURICIÈRE AU XVIIE SIÈCLE

CHAPITRE XI — L’INTRIGUE SE NOUE

CHAPITRE XII — GEORGES VILLIERS, DUC DE BUCKINGHAM

CHAPITRE XIII — MONSIEUR BONACIEUX

CHAPITRE XIV — L’HOMME DE MEUNG

CHAPITRE XV — GENS DE ROBE ET GENS D’ÉPÉE

CHAPITRE XVI — OÙ M. LE GARDE DES SCEAUX SÉGUIER CHERCHA PLUS D’UNE FOIS LA CLOCHE POUR LA SONNER, COMME IL LE FAISAIT AUTREFOIS

CHAPITRE XVII — LE MÉNAGE BONACIEUX

CHAPITRE XVIII — L’AMANT ET LE MARI

CHAPITRE XIX — PLAN DE CAMPAGNE

CHAPITRE XX — VOYAGE

CHAPITRE XXI — LA COMTESSE DE WINTER

CHAPITRE XXII — LE BALLET DE LA MERLAISON

CHAPITRE XXIII — LE RENDEZ-VOUS

CHAPITRE XXIV — LE PAVILLON

CHAPITRE XXV — PORTHOS

CHAPITRE XXVI — LA THÈSE D’ARAMIS

CHAPITRE XXVII — LA FEMME D’ATHOS

CHAPITRE XXVIII — RETOUR

CHAPITRE XXIX — LA CHASSE À L’ÉQUIPEMENT

CHAPITRE XXX — MILADY

CHAPITRE XXXI — ANGLAIS ET FRANÇAIS

CHAPITRE XXXII — UN DÎNER DE PROCUREUR

CHAPITRE XXXIII — SOUBRETTE ET MAÎTRESSE

CHAPITRE XXXIV — OÙ IL EST TRAITÉ DE L’ÉQUIPEMENT D’ARAMIS ET DE PORTHOS

CHAPITRE XXXV — LA NUIT, TOUS LES CHATS SONT GRIS

CHAPITRE XXXVI — RÊVE DE VENGEANCE

CHAPITRE XXXVII — LE SECRET DE MILADY

CHAPITRE XXXVIII — COMMENT, SANS SE DÉRANGER, ATHOS TROUVA SON ÉQUIPEMENT

CHAPITRE XXXIX — UNE VISION

CHAPITRE XL — UNE VISION TERRIBLE

CHAPITRE XLI — LE SIÈGE DE LA ROCHELLE

CHAPITRE XLII — LE VIN D’ANJOU

CHAPITRE XLIII — L’AUBERGE DU COLOMBIER-ROUGE

CHAPITRE XLIV — DE L’UTILITÉ DES TUYAUX DE POÊLE

CHAPITRE XLV — SCÈNE CONJUGALE

CHAPITRE XLVI — LE BASTION SAINT-GERVAIS

CHAPITRE XLVII — LE CONSEIL DES MOUSQUETAIRES

CHAPITRE XLVIII — AFFAIRE DE FAMILLE

CHAPITRE XLIX — FATALITÉ

CHAPITRE L — CAUSERIE D’UN FRÈRE AVEC UNE SŒUR

CHAPITRE LI — OFFICIER

CHAPITRE LII — PREMIÈRE JOURNÉE DE CAPTIVITÉ

CHAPITRE LIII — DEUXIÈME JOURNÉE DE CAPTIVITÉ

CHAPITRE LIV — TROISIÈME JOURNÉE DE CAPTIVITÉ

CHAPITRE LV — QUATRIÈME JOURNÉE DE CAPTIVITÉ

CHAPITRE LVI — CINQUIÈME JOURNÉE DE CAPTIVITÉ

CHAPITRE LVII — UN MOYEN DE TRAGÉDIE CLASSIQUE

CHAPITRE LVIII — ÉVASION

CHAPITRE LIX — CE QUI SE PASSAIT À PORTSMOUTH LE 23 AOÛT 1628

CHAPITRE LX — EN FRANCE

CHAPITRE LXI — LE COUVENT DES CARMÉLITES DE BÉTHUNE

CHAPITRE LXII — DEUX VARIÉTÉS DE DÉMONS

CHAPITRE LXIII — LA GOUTTE D’EAU

CHAPITRE LXIV — L’HOMME AU MANTEAU ROUGE

CHAPITRE LXV — LE JUGEMENT

CHAPITRE LXVI — L’EXÉCUTION

CHAPITRE LXVII — CONCLUSION

ÉPILOGUE

COLOPHON

PRÉFACE

Dans laquelle il est établi que, malgré leurs noms en OS et en IS, les héros de l’histoire

que nous allons avoir l’honneur de raconter à nos lecteurs n’ont rien de mythologique.

Il y a un an à peu près, qu’en fai­sant à la Bi­blio­thèque royale des re­cherches pour mon histoire de Louis XIV,
je tom­bai par ha­sard sur les Mé­moires de M. d’Ar­ta­gnan, im­pri­més — comme la plus grande par­tie des ou­vrages de cette époque,
où les au­teurs te­naient à dire la vé­ri­té sans al­ler faire un tour plus ou moins long à la Bastille — à Am­ster­dam, chez Pierre Rouge.
Le titre me sé­dui­sit: je les em­por­tai chez moi, avec la permis­sion de M. le conser­va­teur; bien en­ten­du, je les dé­vo­rai.
Mon inten­tion n’est pas de faire ici une ana­lyse de ce cu­rieux ou­vrage,
et je me conten­te­rai d’y ren­voyer ceux de mes lec­teurs qui ap­précient les ta­bleaux d’époques.
Ils y trou­ve­ront des por­traits crayon­nés de main de maître; et, quoique les es­quisses soient, pour la plu­part du temps,
tra­cées sur des portes de ca­serne et sur des murs de ca­ba­ret, ils n’y re­con­naî­tront pas moins, aus­si res­sem­blantes que dans l’histoire de M. An­que­til, les images de Louis XIII,
d’Anne d’Au­triche, de Ri­che­lieu, de Ma­za­rin et de la plu­part des cour­ti­sans de l’époque.
Mais, comme on le sait, ce qui frappe l’es­prit ca­pri­cieux du poète n’est pas tou­jours ce qui im­pres­sionne la masse des lec­teurs.
Or, tout en ad­mi­rant, comme les autres ad­mi­re­ront sans doute, les dé­tails que nous avons si­gna­lés,
la chose qui nous pré­oc­cu­pa le plus est une chose à la­quelle bien cer­tai­ne­ment per­sonne avant nous n’avait fait la moindre at­ten­tion.
D’Ar­ta­gnan ra­conte qu’à sa pre­mière vi­site à M. de Tré­ville, le capi­taine des mous­que­taires du roi,
il ren­con­tra dans son anti­chambre trois jeunes gens ser­vant dans l’illustre corps
où il solli­ci­tait l’hon­neur d’être reçu, et ayant nom Athos, Por­thos et Ara­mis.
Nous l’avouons, ces trois noms étran­gers nous frap­pèrent, et il nous vint aus­si­tôt à l’es­prit
qu’ils n’étaient que des pseu­do­nymes à l’aide des­quels d’Ar­ta­gnan avait dé­gui­sé des noms peut-être illustres,
si tou­te­fois les por­teurs de ces noms d’em­prunt ne les avaient pas choi­sis eux-mêmes le jour où,
par ca­price, par méconten­te­ment ou par dé­faut de for­tune, ils avaient en­dos­sé la simple ca­saque de mous­que­taire.
Dès lors nous n’eûmes plus de re­pos que nous n’eus­sions re­trou­vé, dans les ou­vrages contem­po­rains, une trace quel­conque
de ces noms extra­or­di­naires qui avaient fort éveillé notre cu­rio­si­té.
Le seul ca­ta­logue des livres que nous lûmes pour ar­ri­ver à ce but rem­pli­rait un feuille­ton tout en­tier,
ce qui se­rait peut-être fort instruc­tif, mais à coups sûr peu amu­sant pour nos lec­teurs.
Nous nous conten­te­rons donc de leur dire qu’au mo­ment où, dé­cou­ra­gé de tant d’in­vesti­ga­tions in­fruc­tueuses,
nous al­lions aban­don­ner notre re­cherche, nous trou­vâmes en­fin, gui­dé par les conseils de notre illustre et sa­vant ami Pau­lin Pa­ris,
un ma­nus­crit in-fo­lio, coté le n° 4772 ou 4773, nous ne nous le rap­pe­lons plus bien, ayant pour titre:
«Mé­moires de M. le comte de La Fère, concer­nant quelques-uns des événe­ments
qui se pas­sèrent en France vers la fin du règne du roi Louis XIII et le commen­ce­ment du règne du roi Louis XIV.»
On de­vine si notre joie fut grande, lors­qu’en feuille­tant ce ma­nus­crit, notre der­nier espoir,
nous trou­vâmes à la ving­tième page le nom d’Athos, à la vingt-sep­tième le nom de Por­thos, et à la trente et unième le nom d’Ara­mis.
La dé­cou­verte d’un ma­nus­crit com­plè­te­ment in­con­nu, dans une époque où la science histo­rique est pous­sée à un si haut de­gré, nous pa­rut presque mi­ra­cu­leuse.
Aus­si nous hâ­tâmes-nous de solli­ci­ter la permis­sion de le faire im­primer,
dans le but de nous pré­sen­ter un jour avec le ba­gage des autres à l’Aca­démie des ins­crip­tions et belles-lettres,
si nous n’ar­ri­vions, chose fort pro­bable, à entrer à l’Aca­démie fran­çaise avec notre propre ba­gage.
Cette permis­sion, nous de­vons le dire, nous fut gra­cieu­se­ment ac­cor­dée;
ce que nous consi­gnons ici pour don­ner un dé­men­ti pu­blic aux mal­veillants qui pré­tendent
que nous vi­vons sous un gou­ver­ne­ment as­sez mé­dio­cre­ment dispo­sé à l’en­droit des gens de lettres.
Or, c’est la pre­mière par­tie de ce précieux ma­nus­crit que nous of­frons au­jourd’hui à nos lec­teurs,
en lui res­ti­tuant le titre qui lui convient, pre­nant l’en­ga­ge­ment, si, comme nous n’en dou­tons pas,
cette pre­mière par­tie ob­tient le suc­cès qu’elle mé­rite, de pu­blier in­ces­sam­ment la se­conde.
En at­ten­dant, comme le par­rain est un se­cond père, nous in­vi­tons le lec­teur à s’en prendre à nous,
et non au comte de La Fère, de son plai­sir ou de son en­nui.
Cela posé, pas­sons à notre histoire.

Alexandre Dumas
Les Trois Mousquetaires / The Three Musketeers
Bilingual Edition
Translated by William Robson

This is an enhanced ebook. Click or tap on the text to display the translation.

Both the original work and the translation are in the public domain. All rights for the aligned bilingual editions and for the amended translations are owned by Doppeltext.

We offer many other innovative bilingual titles. Visit www.doppeltext.com to learn more.

We welcome your feedback and questions.

Doppeltext
Igor Kogan & Tatiana Zelenska
Karwendelstr. 25
81369 Munich
Germany
+49-89-76 75 55 34
www.doppeltext.com
info@doppeltext.com